Alice Liddell

Origine d’Alice au pays des merveilles

Le 4 juillet 1862, profitant d’un voyage dans un bateau à rames sur la Tamise (entre Oxford et Godstow), la petite Alice Liddell alors âgée de dix ans demande à Charles Dodgson de la distraire en lui racontant une histoire. Pendant que le révérend Robinson Duckworth se charge de ramer, Charles Dodgson s’exécute en racontant à l’enfant et ses deux sœurs également embarquées, Edith (huit ans) et Lorina (treize ans), l’histoire fantastique d’une petite fille justement appelée Alice après qu’elle fut tombée dans le terrier d’un lapin. Quand il eut fini, Alice Liddell lui demande s’il est possible qu’il couche l’histoire sur le papier, insistant encore et encore, ce qu’il fait finalement.

En novembre 1864, soit deux ans et demi après qu’Alice Liddell l’a prié d’écrire le livre, il achève une version intitulée Alice’s Adventures under Ground (Les Aventures d’Alice sous terre). Il l’offre à Alice Liddell comme cadeau pour le Noël de l’an 1864

Plus tard, elle devient une artiste, aidée en cela par John Ruskin. Elle fait le tour de l’Europe avec ses sœurs Lorina et Edith. De ses voyages en France et en Italie entre 1872 et 1877, elle tire une série d’aquarelles et de croquis d’une grande sensibilité. On lui prête une liaison avec le prince Leopold, fils de la reine Victoria (qui vient étudier à Christ Church en 1872) mais, le 15 septembre 1880, c’est Reginald Hargreaves, lui aussi étudiant à Oxford, qu’elle épouse à l’abbaye de Westminster. Ils ont trois fils : Alan Knyveton Hargreaves, Leopold Reginald (surnommé « Rex ») Hargreaves (tous deux morts pendant la Première Guerre mondiale) et Caryl Liddell Hargreaves qui survit et aura lui-même une fille.

La dernière rencontre entre Charles Dodgson et Alice Liddell a lieu le 1er novembre 1888.

En 1928, devant les difficultés financières, elle doit se résoudre à vendre l’exemplaire que Dodgson lui a donné d’Alice’s Adventures under Ground (Les Aventures d’Alice sous Terre). La vente se fait à Sotheby’s et lui rapporte £15 400 de l’époque.

En 1932, pour fêter le centenaire de la naissance de Charles Dodgson, elle est invitée aux États-Unis pour recevoir le diplôme honorifique de docteur ès-lettres à l’université ColumbiaNew York). En décembre 1933, peu avant sa mort, elle assiste à la projection d’Alice réalisée par la Paramount Pictures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s